Les sportifs qui utilisent des barres protéinées pour accompagner leurs entraînements savent comme il est difficile de trouver des produits à la fois bon marché et de qualité. Une barre acceptable, lorsque l’on est plutôt dans un objectif de sèche, devrait contenir au moins 15 g de protéines et pas plus de 30 g de glucides, l’idéal étant que les protéines soient au moins égales aux glucides. Or, les rares fois où cette condition est remplie, il faut reconnaître que leur composition regorge d’ingrédients en tout genre et que cela représente un budget important.

C’est pour cette raison que je commence les essais de barres protéinées fait-maison. Le net regorge de recettes et ce n’est pas évident de choisir avec quoi commencer. Je me suis aidée du livre Barres de céréales, muesli et granola maison aux éditions Marabout pour trouver les bonnes proportions tout en modifiant les ingrédients et en ajoutant de la protéine en poudre au goût neutre.

barre1 Barres protéinées fait maison, 1er essai

Ingrédients

190 grammes de muesli sans sucres ajoutés à 55 g de glucides par 100 g (on peut remplacer par des flocons d’avoine ou un mélange 5 céréales) 
160 g de protéine en poudre
25 g d’amandes en poudre 
60 g de sirop d’agave 
20 ml d’huile de colza
Un peu d’eau pour lier le tout

Si vous faites 6 barres avec la pâte obtenue, cela vous fera un total par portion de 26 g de glucides, 26 g de protéines, 8 g de lipides et 309 Kcal, ce qui est satisfaisant comparé à nombre de barres protéinées du commerce.

barre2 Barres protéinées fait maison, 1er essai

Recette

Mélanger l’ensemble des ingrédients à l’exception de l’eau. Ajouter cette dernière de façon progressive jusqu’à obtenir un mélange qui tient. Attention, toutes les protéines en poudre n’ont pas la même capacité d’absorption, c’est pourquoi il vaut mieux ajouter de petites quantités afin de ne pas obtenir un mélange trop liquide.

Étaler le tout dans un plat en tassant suffisamment et enfourner 20 à 30 minutes à 180 °C. Retirer une fois que la préparation est bien dorée et laisser refroidir légèrement avant de couper en barres puis laisser refroidir complètement pour les faire durcir.

Comme moi, vous pouvez utiliser une céréalière. C’était mon premier essai et je l’ai trouvé très concluant. J’ai obtenu 12 fines barres, à consommer par 2 avant un entraînement.

Le goût est satisfaisant mais la texture un peu trop caoutchouteuse à mon goût. Cela est dû à la protéine en poudre. Il faudrait remplacer les amandes en poudre par des amandes hachées pour plus de croquant et trouver des ingrédients riches en protéine pour remplacer la poudre. A suivre, donc, pour les prochains essais…